Avant de pénétrer à l’intérieur, les énergies sont qualifiées par l’environnement extérieur. Aussi, l’analyse des énergies d’un lieu doit prendre en compte en premier lieu l’influence de l’environnement extérieur.

L’expert Feng Shui évalue donc la qualité de l’influence reçue de l’extérieur et son œil avisé sait détecter dans l’environnement proche du lieu les facteurs favorables aux habitants et les facteurs pénalisants.

environnement extérieur

 Il interprète positivement :

  • la proximité d’une école, d’une aire de jeux qui apportent une énergie de vie,
  • la présence de végétation : forêt, arbres, espaces verts en milieu urbain qui chargent l’environnement en énergie vitale,
  • les proportions équilibrées et les angles adoucis dans le voisinage,
  • les voies d’eau et les axes de circulation au tracé onduleux, à faible débit ou trafic…

 

A contrario, il est plus circonspect concernant :

  • la proximité d’un cimetière, d’un hôpital, d’un abattoir qui apportent une énergie beaucoup trop Yin,
  • une ligne à haute tension, un transformateur électrique qui génèrent de nombreuses perturbations,
  • une forte exposition au vent, de nature à disperser l’énergie…

 

Au-delà de cette classification, somme toute pleine de bon sens, il doit apprécier chaque aspect en fonction du contexte. Pour cela, il tient compte notamment de la distance, de la position relative et de la direction empruntée par rapport à l’édifice. Ainsi :

  • un cimetière boisé laissant la part belle aux arbres et à la végétation est préférable à un autre exclusivement minéral,
  • un édifice situé à l’intérieur d’une courbe (cours d’eau, axe de circulation) est protégé par celle-ci alors qu’il est particulièrement exposé à l’extérieur (à la manière des berges érodées à l’extérieur des courbes que forme le lit de la rivière),
  • tout tracé rectiligne (route, couloir…), toute forme agressive (angle saillant, pointe…) orientés en direction du lieu d’habitation génèrent une perturbation d’énergie pour les occupants...