L’analyse formelle des énergies présentes à la naissance d’une personne permet de déterminer sa matrice énergétique puis d’identifier sa nature profonde, ses besoins énergétiques propres ainsi que les moyens d’y répondre.

Je suis parfois frappée par la justesse de l’image employée par mes clients pour décrire leur ressenti, celle-ci traduisant fidèlement la configuration particulière de leur matrice énergétique. 

 33-une image vaut mille mots

J’illustrerais mon propos à l’aide de deux exemples concrets.

Le cas d’Isabelle

Le diagramme ci-dessous présente la proportion des cinq éléments qui prévalaient au moment précis de sa naissance d’Isabelle. L’élément qui lui correspond est représenté cerclé de noir.

33-matrice énergétique Isabelle

Lorsqu’Isabelle fait appel à mes services, elle me dit se sentir comme « une plante assoiffée », pour reprendre ses termes exacts. Je la félicite pour la justesse de son interprétation. Elle a en effet intuitivement discerné sa nature profonde, en rapport avec l’énergie du Bois (la plante), mais elle a aussi identifié ses besoins énergétiques propres, en l’occurrence le besoin d’eau.

Effectivement, sa matrice énergétique ne contient pas d’Eau du tout et selon la loi des cinq éléments, l’Eau a pour fonction de nourrir le Bois. Celui-ci manque d’autant plus d’Eau que le Feu est fort (44%) et qu’il vient assécher encore plus le climat général.

Isabelle me raconte alors être récemment partie faire un séjour en thalassothérapie et s’y être trouvée très bien. Elle avait là-aussi vu juste car le fait de s’entourer d’une grande quantité d’eau physique est un moyen simple et efficace de combler le manque d’Eau dans sa matrice énergétique et d’améliorer son bien-être général.

 

Le cas d’Alice

Le diagramme ci-dessous présente la proportion des cinq éléments qui prévalaient au moment précis de la naissance d’Alice. L’élément qui lui correspond est représenté cerclé de noir.

33-matrice énergétique Alice

Lorsque je rencontre Alice, elle m’explique avoir le sentiment d’être transparente et que personne ne la voit. Je suis là-aussi stupéfaite par la justesse de l’image utilisée. Alice a en effet intuitivement discerné sa nature profonde, en rapport avec l’énergie de l’Eau (une de ses particularités est d’être transparente), mais elle a aussi identifié ses besoins énergétiques propres, en l’occurrence le besoin de visibilité, de lumière.

Effectivement, sa matrice énergétique ne contient quasiment pas de Feu (1%) et l’énergie du Feu correspond à la chaleur mais aussi à la lumière, à ce qui est visible, à ce qu’on donne à voir.

Alice me raconte aussi qu’un des rares moments où elle a eu le sentiment d’exister était lors de sa participation à un défilé de mode. En effet, le simple fait d’être sous les feux des projecteurs vient combler le manque de Feu dans sa matrice énergétique et améliore ainsi son bien-être général.