En Feng Shui, on a coutume de considérer que le site idéal pour un bâtiment a les attributs d'un fauteuil. Imaginez le bâtiment (et ses habitants) assis dans leur environnement comme une personne dans un fauteuil où ils pourront trouver le repos.

10-08-30 194

 

Ainsi, le site est d'autant plus favorable qu'on peut discerner dans l'environnement immédiat du bâtiment l'équivalent d'un dossier et de deux accoudoirs qui viennent l'encercler par l'arrière et lui procurer une assise d'une part et deux protections de côté d'autre part.

Ils peuvent être constitués par des structures construites (bâtiments, murs, appartements voisins...) ou par des éléments naturels (montagnes, configuration du terrain, arbres, haies...). Au delà de la protection au vent, ces éléments offrent une bonne protection au site et aux habitants. L'assise est l'élément que l'on recherche en priorité car elle procure appui, soutien et stabilité aux occupants. 

 

Lorsque vous êtes confortablement installé dans un fauteuil, vous appréciez de pouvoir étendre vos jambes et de jouir d'une vue dégagée. De même, la présence d'un espace suffisamment grand et dégagé à l'avant du bâtiment est favorable. Il peut s'agir d'une cour, d'un jardin, d'une vue dégagée sur le lointain...

C'est la direction privilégiée par laquelle le Qi (se prononce Tchi), l'énergie vitale et fondamentale circulant en tout chose, arrive du lointain et pénêtre dans le site. Dans cet espace dégagé, l'énergie se répand et s'accumule avant d'entrer dans le bâtiment par ses différentes ouvertures. On trouve en général les plus grandes ouvertures de ce côté-là du bâtiment.

Symboliquement, cet espace dégagé représente la capacité des habitants à se projeter en avant et sa taille est en rapport avec la prospérité des occupants. 

Traditionnellement dans le métier, on appelle les différents éléments de l'environnement du bâtiment (son assise, ses protections de côté, l'espace dégagé à l'avant) les quatre gardiens du site.